Acheter et vendre son or en toute quiétude et conformité

L’achat d’or fait parmi des meilleurs investissements réalisables, en effet nous constatons que les autres investissements sont risqués et peuvent perdre de leurs valeurs dans le temps contrairement à l’or.

La plus grande question qui se pose est de savoir sous quelle forme effectuer son achat d’or en France et comment procéder pour en tirer le meilleur profit.

Acheter de l’or en France en toute confiance, faire confiance à un professionnel

Il est très important de savoir que l’achat d’or en France doit être effectué auprès de professionnels comme le Comptoir d’achat or et argent.

Ils conseillent les investisseurs invétérés comme les profanes du domaine d’effectuer leur achat d’or en France sous forme de pièces d’or au regard de leur degré de liquidité et leur possibilité de fractionnement.

Même si le lingot en or est pourvoyeur de bénéfice et est considéré comme étant sans risque, les pièces d’or profitent d’une cotation spécifique, différente du prix de l’once d’or, et cette différence appelée prime peut augmenter la valeur de la pièce en question.

L’achat d’or reste donc très rentable sous forme de pièces, mais il convient de signaler que toutes n’ont pas la même valeur.

Fiscalité de l’or et de l’argent à la revente, taxes forfaitaires et plus-values

La taxe forfaitaire

La taxe forfaitaire est une taxe de 10,5 % calculée sur le montant de la vente que vous venez d’effectuer. Cette taxe comprend en fait 10 % de taxe forfaitaire sur les métaux précieux et 0,5 % de CRDS.

Si vous effectuez la revente de vos métaux précieux, chez un professionnel, c’est lui qui sera chargé de calculer et de déduire directement la taxe forfaitaire sur l’argent qu’il vous versera.

Vous n’avez donc aucune déclaration à effectuer puisque tout se fait de façon automatique.

Si vous revendez vos métaux précieux à un particulier, ce sera à vous de calculer le montant de la taxe forfaitaire et de faire une déclaration auprès de votre centre des impôts grâce à l’imprimé 2091.

La taxe sur les plus-values

La taxe sur les plus-values est une taxe de 34,5 % qui sera calculée sur la plus-value réalisée à la revente.

Cette taxe comprend en fait 19 % de taxe sur les plus-values, 8,2 % de CSG, 0,5 % de CRDS, 5,4 % de prélèvement social, 0,3 % de taxe « solidarité autonomie » et 1,1 % de taxe pour le financement du RSA.

Par contre, cette taxe est dégressive par années de détention, vous profiterez donc d’une réduction de l’impôt de 5 % après 3 ans de détention.

Et vous bénéficierez même d’une exonération totale si vous pouvez justifier que vous possédez les métaux précieux concernés depuis plus de 22 ans.

Taxe sur la vente des métaux précieux

L’exportation (hors de l’Union européenne) d’objets en or, argent ou platine est soumise à une taxe forfaitaire égale à :

  • 10 % de la valeur en douane pour les métaux précieux,
  • 6 % de la valeur en douane pour les bijoux ou objets d’art, de collection ou d’antiquité, à partir de 5 000 €.

La contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) de 0,5 % s’applique également, sauf si le vendeur n’est pas fiscalement domicilié en France.

La taxe doit être déclarée et payée dans le mois suivant la transaction au moyen de l’imprimé fiscal n°2091, sauf si le vendeur a opté, de façon irrévocable, pour le régime d’imposition des plus-values des particuliers, au moyen du formulaire n°2092-SD