Vente bague ancienne : comment connaitre sa valeur et où vendre ?

Le choix d’un bijou est souvent une affaire de goût, d’esthétique, de valeur, de nécessité ou de besoin. Il est de ces évènements que l’on ne peut immortaliser sans une de ces merveilles nées des doigts d’un joaillier expérimenté.

Pourtant, un jour, il arrive que l’on doive s’en séparer même s’il s’agit d’une bague familiale ancienne. La seule option est alors de la vendre. Or, revendre ses bijoux anciens reste une équation difficile à résoudre lorsqu’on ne s’y connait pas.

Vous voulez apprendre à connaitre leur valeur et savoir où les vendre ? Continuez la lecture.

Vente bague ancienne - Comptoir d'Achat Or et Argent

Les tests

Une bague a toujours une valeur sentimentale pour la personne qui l’a portée. Cela inclut que ce n’est pas forcément un outil de grande valeur. Vous voulez en revendre une ? Il faut prendre le temps de faire des tests. Ainsi, vous serez sûr de la qualité de votre produit et ne vous ferez pas voler sur le marché.

Commencez par le test de l’aimant. C’est une technique simple employée depuis les siècles précédents. D’abord, vous devez prendre un gros aimant. Ensuite, vous posez votre bague juste à côté. Enfin, laissez la loi de l’attractivité faire le reste. S’il s’agit d’un vrai dimant, il n’y aura aucune réaction. Au cas contraire, la bague se rapprochera du diamant.

Pour ce qui est du second test, il vous aide à voir la qualité de la matière employée. On l’appelle le test de l’acide. Vous devez frotter la matière à tester avec de l’acide. Cela permettra de révéler sa résistance. Plus c’est résistant, mieux c’est.

Passer à la loupe

Un bijou authentique a de la valeur parce qu’il n’a pas été trafiqué. Les différentes traces des travaux datent donc du siècle de création.

De petites retouches peuvent avoir été faites. Mais, une œuvre de maître pensée, conçue et transformée par un expert ne peut souffrir d’aucune imperfection. Dans le cas d’espace, s’agissant d’une bague, ces dernières sont difficiles à repérer à l’œil nu. C’est pour cela que l’on conseille de prendre une loupe pour mieux ausculter le bijou.

Même lorsque vous rendez visite aux acheteurs sur les différents comptoirs présents à La Roche-Sur-Yon, Tours, Nantes, Rennes, La Rochelle et Les Sables-d’Olonne, vous constaterez que la pratique est courante.

Ce sont des professionnels qui prennent soin de vérifier, de tester et de quantifier la valeur de votre outil avant les pourparlers. C’est toujours utile et bénéfique d’avoir affaire à eux.

Vérifier le poinçonnage

Chaque créateur laisse sa marque sur son outil. C’est un peu comme sa griffe pour notifier que c’est son art. Il en existe dans tous les secteurs, dans tous les domaines. Dans la joaillerie, c’est encore plus courant. Les grands experts font cela pour indiquer la qualité de leurs travaux et faire appréhender à travers leur œuvre la portée de leur talent. C’est ce qu’on appelle le poinçonnage. Grâce à cette signature, vous aurez l’identité du fabricant, du moins sa maison de provenance, l’année de fabrication et la dose de matière dépensée dans la conception de la parure.

Contrôler la pureté de la matière

Les bijoux ne sont pas toujours authentiques parce qu’ils sont en or ou en diamant. En plus de la matière, il faut de la pureté. Ce dernier critère provient de la transformation.

Pour qu’une bague soit de grande valeur, il faut qu’elle soit conçue par exemple avec de l’or rare sans mélange. Pour le diamant, plus l’on a de carats, plus cela a de la valeur. Il vous revient de faire le point de la pureté en inspectant côte par côte votre bague. Un expert serait plus indiqué pour vous aider sur ce point.

Une fois que la vérification et l’estimation sont achevées, le mieux à faire est de passer à la vente. Il faut connaitre les bons coins, les belles places. Il serait plus judicieux de les revendre à des fabricants ou à des collectionneurs. Les fabricants ne s’intéressent qu’à la matière. En fait, les anciens bijoux ont une forte teneur en matières précieuses.

C’est donc une bonne source d’approvisionnement. Les collectionneurs sont les seuls à savoir vendre une bague de la vieille époque à l’heure actuelle. Il y en a qui en font des collections personnelles à contempler. Ce sont les plus dépensiers parce que passionnés.

En dehors des bagues, vous pourriez aussi livrer vos bracelets, vos colliers et vos montres. Le processus de vérification est le même. Vous devez veiller à en connaitre la valeur avant de vous rendre au marché. Les acheteurs n’attendent que vous pour les bonnes affaires.